3 alternatives à la méditation…

…pour celles & ceux qui ont du mal à atteindre cet état d’esprit si particulier qu’est celui du méditant ! Mon article sur les Zététiciens étant toujours en friche, je me permet un petit retour sur mon blog avec un sujet de fond : la méditation est bonne pour tout le monde mais « tout le monde » n’y est pas encore prêt. Du moins pas sans certains efforts. Si cela te décourage et que tu as maintes fois essayé les diverses méthodes aisément trouvables sur la toile pour méditer et que tu échoues malgré tout, laisse moi te partager quelques expériences vécues qui me furent profitables.

Un grand maitre en méditation avait coutume de dire que les orientaux étaient habitués à demeurer au calme, assis, et avec peu de mouvements sur de longues périodes alors que l’occidental – quant à lui – était coutumier du mouvement, sans cesse renouvelé, tant dans l’esprit que dans le corps. Telle était probablement la raison des difficultés éprouvées par certains pour devenir un méditant assidu et attentionné dans sa pratique.

Qu’en est-il vraiment ?

Je n’ai pas réponse dans l’absolu, cela va de soi, mais j’ai pratiqué des alternatives à la méditation traditionnelle qui – selon moi – t’offrirons des effets mesurables sur ton corps et ta psyché tout à fait comparables. Voici dons mes 3 alternatives, avec leurs avantages & leurs freins éventuels :

Alternative n°1 : « S’activer » mais pieds nus !

L’ancrage, l’ancrage, l’ancrage…

J’en connais un certains nombre qui en ont soupé de ce conseil ! et pourtant… il n’y a rien de plus vrai. Tu vies probablement trop dans ta tête, siège de ton intellect, sans cesse sollicité (énergies de l’air) et pas assez dans les sensations de ton corps (énergies de la terre). L’une des raisons invoqué à nos déséquilibre tant psychiques que physiques serait que nous ne vivons pas assez « en connexion » avec le sol… la raison ? Les chaussures nous désolidarisent de notre encrage et des bienfait d’être en contact avec notre mère à tous : la Terre.

Marcher pieds nus peut être problématique pour toi, mais rien ne t’oblige à te livrer à cet exercice en milieu citadin (peu hygiénique), il-y-a forcément un grands nombres de lieux où tu pourras te reconnecter au sol et à toi même (parcs, forêts, plages, petits coins de campagne…). Je médite régulièrement et j’ai remarqué que la pratique de la marche pieds nus m’apportait un état de paix intérieure proche et tout aussi équanime.

Un site de référence sur la pratique (en Anglais) : Grounded

Les avantages, la pratique

  • Entre 5 & 40 minutes de marche journalière pieds nus (selon ton niveau de présence à toi) suffisent à t’apporter une paix intérieure durable,
  • Rétablit un potentiel électrique neutre dans le milieu cellulaire & fait baisser la production de radicaux libre qui seraient responsables du vieillissement,
  • Réflexologie plantaire naturelle,
  • Ne nécessite aucune focalisation mentale spécifique,
  • Se pratique dans les activités de tous les jours (comme tondre sa pelouse par exemple, jardiner & toutes les ballades dans la nature).

Les freins possibles à la pratique

  • Se pratique en intérieur mais est surtout bénéficiaire en extérieur et nécessite donc un environnement favorable (les sols goudronnés ou pavés de la ville ne sont guère aussi bons que la terre et franchement dégoutants),
  • Les pieds devront se réadapter à la marche pieds nus, les premières fois pouvant être un peu difficiles et nos pieds peuvent attraper ampoules et éraflures par manque d’épaisseur de l’épiderme peu sollicité avec le port des chaussures.

Alternative n°2 : Les arts-martiaux « internes »

Littéralement des méditations en mouvement, des pratiques comme le Tai Chi Chuan ou encore le Qi-Gong vont te permettre d’atteindre le même niveau de détente et de paix intérieure que la méditation. Très agréable à pratiquer et ne demandant pas d’être un sportif accompli (ce n’est pas de la gymnastique rythmé et tonique bien qu’assez physique si on s’y applique méticuleusement) et abordable à tout age. Je recommande ces pratiques tout particulièrement aux thérapeutes des corps (physique & énergétiques) car elles amplifient les sensations aux corps et offrent un équilibre souhaitable à ces pratiques.

Site de référence (en Français) : La Fédération Nationale des Arts-Martiaux Chinois

Les avantages, la pratique

  • Régularisation du souffle et du rythme cardiaque,
  • Permet d’acquérir souplesse & une meilleure posture,
  • Une fois la forme apprise, se pratique sur un mode automatique apportant santé et vitalité & un équilibre intérieur certain,
  • Des bénéfices furent scientifiquement notés sur des pathologies comme la maladie de Parkinson, la fibromyalgie ou la polyarthrite rhumatoïde (source: Wikipédia),
  • Se couple très bien avec la pratique précédente.

Les freins possibles à la pratique

  • Pratique régulière, idéalement journalière ou au moins 1 à 2h par semaine nécessitant dans un premier temps à l’apprendre en association par exemple,
  • Ne pas avoir de contre indication médicale à une pratique sportive même douce,
  • Les intérieurs de petite taille (ou encombrés) se prêtent peu à la pratique.

Alternative n°3 : La marche lente

Dernière de mes découvertes, celle-ci peut paraitre un peu étrange au premier abord. Comme pour les deux pratiques précédentes, il s’agit de bouger mais avec la lenteur : là, l’on se concentrera à s’exercer à une marche très lente et en pleine conscience du moindre mouvement. Le but n’étant évidemment pas le lieu à atteindre mais la marche elle-même. Anh-Huong Nguyen & Nhat-Hanh Thich proposent livret et CD de la pratique de la marche lente ; une technique facile d’accès, praticable par tous et toutes & ne demandant aucun matériel ni tenue particulière. Comme pour les deux pratiques précédentes, tout est une question de lâcher-prise et d’attention.

Site de stage avec Thich Nhat Hanh (en Français) : Le village des pruniers

Les avantages, la pratique

  • Peut se faire partout même dans des lieux de petite superficie,
  • Aucun investissement de temps et peut accompagner d’autres activités,
  • Peut également se pratiquer pieds nus.

Les freins possibles à la pratique

  • En ville, la pratique peu paraitre étrange pour les personnes présentes,
  • Demande un minimum de focalisation de l’esprit car l’on cultive la pleine conscience à tout instant.

Pour la personne qui veut s’en donner la peine, il existe de nombreuses alternatives à la méditation classique (et ses petites sœurs). Il suffit de chercher ; tu en trouveras d’autres. Ces trois là sont celles que je pratique à l’occasion et j’atteste qu’elles sont simples et agréables à faire.

Bon…

Il faut que je termine ce foutu article sur la Zététique (je pèse chaque mot dans celui-ci). Ce sera l’un de mes rares billet d’humeur argumenté de ce site. Sur ce… porte-toi bien et reste zen.

Amitiés,

Olivier

2 réflexions au sujet de « 3 alternatives à la méditation… »

  1. Un jour en foret, je me suis arrêté au pied d’un grand arbre. il voulait que je m assois à ses pieds. Nous avons discuté quelques minutes, c était bon, c était bien. Méditer je ne sais pas ce que c est mais je crois que ça ressemble au verbe aimer.

    Aimé par 1 personne

    • L’énergie d’amour étant universelle, tout est possible. Si l’on parle d’un « sentiment amoureux » (un amour plus humain et moins inconditionnel), je ne pense pas qu’il-y-ait un rapport de près ou de loin… L’état méditatif est un état d’équanimité. Un état d’observateur dénué de jugement. La raison pour laquelle il n’est pas toujours évident d’atteindre cet état ^^.

      J'aime

Répondre à osen1618 Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s