Carnet de voyages astraux n°5 : « Les blocages – pourquoi je n’y arrive pas ? »

Salutation chère lectrice, cher lecteur,

Parler du voyage astral est une chose simple ; le pratiquer est une toute autre paire de manche. Dans mes articles précédents je t’ai parlé du comment (y arriver), du quoi (y trouver) et même du qui (y rencontrer) sans oublier le pourquoi (vouloir le faire). Je vais explorer un peu plus en profondeur les aspects du pourquoi – peut-être – n’y arrive tu pas…

BLOCAGE PREMIER : La Peur

J’en ai déjà traité dans mes articles précédents mais je veux approfondir cet aspect un peu plus en profondeur et tu vas voir pourquoi. Fondamentalement, pourquoi le voyage astral peut te faire peur & pourquoi cela te bloque (à raison) pour effectuer ta première sortie consciente :

  • Peur de l’immensité d’un monde inconnu, de perdre pied (dérivé de l’agoraphobie),
  • Peur de mourir ou/et de ne pouvoir revenir dans son corps,
  • Peur des mauvaises rencontres, des démons & autres « esprits » mal intentionnés,
  • Peur d’être piégé dans l’astral,
  • Peur de voir son corps occupé par un autre esprit,
  • (…)

Les peurs que tu peux éprouver sont nombreuses et certaines sont justifiées. Je vais donc « éjecter » de l’équation un certain nombre de ces peurs plus ou moins consciente par l’explication la plus simple. Ces explications sont basées sur mon expérience et ne sont pas des vérités dans l’absolu mais j’atteste de l’avoir vécu ainsi et d’avoir partagé ces mêmes conclusions avec d’autres ami(e)s expérienceurs où nous sommes tous/toutes tombés d’accord. Si cela ne te libère pas de tes craintes, tu devras trouver ton propre chemin par toi même ; voici mes conclusions :

  1. Si tu es sorti de ton corps, y retourner est aussi simple que de le vouloir ; bien souvent tu y retourneras même sans l’avoir voulu. La distance est sans objet,
  2. Tu ne peux être possédé par une entité, un esprit « si tu es sorti » ; ton corps physique est protégé par tes divers corps énergétiques. Il semblerait néanmoins qu’il soit possible d’offrir pour un temps court à un esprit le loisir d’expérimenter tes sensations corporelles si tu le désires (se référer aux travaux de feu Raymond Réant pour en savoir plus sur ce sujet),
  3. Dans l’astral, se trouve des choses (et êtres) pré-existant ta sortie MAIS il s’y trouve aussi ce que tu y apportes ! En d’autres termes ; étant donné que tu peux matérialiser tes pensées, mieux vaux être bien dans sa peau au moment de la sortie,
  4. Les entités de l’astral ont un comportement (et une apparence) en rapport avec la vibration spirituelle du monde ou tu te trouves… et ce monde est en rapport avec ta propre vibration (retour au conseil du point précédent donc ^^),
  5. En sortie, tu peux demander à tout moment de l’aide (mentalement) à tes anges gardiens, parents défunts ou – encore mieux – ton moi supérieur si tu te sens coincé ou perdu dans un lieu ou un état d’être. L’aide voulu te sera apporté rapidement.

Ainsi donc, la peur est à la fois l’empêchement majeur à ta réussite mais est aussi une conscience nécessaire à ton accomplissement car il faut savoir ces choses avant de ce lancer… pour un maximum de confort s’entend, cela va de soi. L’on peut « sortir » et ne rien savoir de tout cela. Voila en quoi les expériences des autres te sont profitables.

BLOCAGE SECOND : Santé physique & mentale

Bon là , je peux faire court : Si tu es malade physiquement (souffrant d’une pathologie déclarée) ou si tu souffres d’un déséquilibre mental quelconque, tu ne dois pas essayer de sortir de ton corps tant que ces problèmes ne sont pas réglés ! Mais NON, je ne dois pas dire cela.

Qu’est-ce que la santé ?

Physiquement, il s’agit d’un optimum vital & fonctionnel qui est assez facile à définir à minima. Plus ou moins. Et là, il est clair qu’il vaut mieux ne pas faire une telle tentative tant que ce sale moment est conjugué au présent. Là encore, tout est une question de bon sens : une pathologie affectant globalement le corps (disons une grippe) va impacter la vitalité du corps en entier et je doute fort que tu puisses y arriver même si tu le voulais ; pas d’inquiétude donc ! Pour quelque-chose de plus « localisé » dirons-nous (comme une jambe dans le plâtre) ; seule la douleur pourrait-être gênante, sinon, ce n’est pas véritablement un soucis.

Pour la santé mentale, le sujet deviens tout de suite plus délicat… Selon la nature du « trouble », la perspective d’une sortie hors du corps est tout à fait libre ou a déconseiller au dernier degré ! Je ne suis pas un spécialiste de tels problèmes, aussi je me bornerais à un point de vue simple : Si ton émotionnel est très déstabilisé par ton état actuel, vouloir le faire est globalement une mauvaise idée. Le corps astral, c’est le corps émotionnel ! il faut donc être dans un état équilibré (au mieux) car si des peurs, un état de crise ou de mauvaises pensées venaient à éclore en sortie, elles pourraient avoir une incidence sur la qualité du voyage (et c’est un euphémisme). Je préciserais sur ce sujet que ce n’est qu’une inquiétude à priori car il-y-a de forte chance que le moi supérieur bloque/sabote/rende impossible la sortie pour protéger la Psyché du voyageur. D’où le point suivant :

BLOCAGE TROISIÈME : Le Subconscient & le Moi supérieur

Ce dernier point est de loin le pire… et le meilleur ^^.

J’ai toujours adoré les paradoxes. Surtout car ils ne sont qu’apparent & bien souvent les témoins de notre flagrante ignorance. De quoi parle-je ? De notre volonté (ou notre intention à défaut) d’effectuer une sortie hors du corps !

Pourquoi veux-tu le faire ? fuir ce monde ennuyeux un temps ? découvrir si l’herbe est plus verte ailleurs ? avoir un point de vu sur « l’au-delà » tout en restant bien vivant ? pratiquer le sexe astral ? (*rire* oui, c’est possible. Je ne l’ai jamais vécu hélas ^^ »).

Que veux dire tout cela ? j’y viens. Tu ne peux effectuer une sortie consciente que si tu y est préparé ou s’il est temps pour toi de la vivre. Et qui décide de cela ? ton moi supérieur : la partie de toi-même qui a « épousé » ton âme – ta conscience actuelle – pour pouvoir vivre dans ton corps actuel. Ta source décide. Je n’ai aucune preuve à fournir à ce propos mais j’ai aussi le sentiment que le premier partenaire de cette décision (en haut lieu) est ton propre subconscient qui est bien plus au courant de ton état actuel général que ton conscient de surface (ou égo). Pour faire simple : tu es le bourgeon au bout de la branche et la branche peut t’empêcher de sortir hors de ton corps ou t’y pousser sans que tu ne l’ai décidé. Tu le sais déjà si tu m’as lu : cela ce passera à coup sur la nuit pendant ton sommeil, tout en douceur… ou pas ;).

Oui, l’ont peut vouloir mordicus y arriver et échouer (qui emploi encore le mot « mordicus » de nos jours ?). Travailler sur soi-même, exiler ses préconceptions, exorciser ses peurs et accepter que les choses soient ce qu’elles sont, sont des prérequis à la pratique. Il faut savoir être patient.

Du coup, le voyage astral te tente toujours ?

Bon. C’est déjà pas mal tout ça ! J’ai un peu l’impression de me répéter mais j’ai aussi le sentiment que cela devait-être fait. Amusant non ? Se questionner sur ces choses est indispensables et il faut accepter que l’on est peut-être « pas prêt ». Tout est curable ; c’est juste une question de temps & la vie va aussi te surprendre de temps en temps en te prouvant que tu l’es alors que tu n’y croyais pas toi-même.

Veille bien sur toi,

Bonnes échappées terrestres & célestes,

Olivier

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s