Magnétisme & Guérison holistique

Es-tu guérisseur ? Ton toucher peut-il soulager les douleurs et aider à la guérison de brûlures, zona, foulures, entorses et plaies qui se cicatrisent ? Ta simple présence suffit-elle à faire s’envoler un malaise, faire partir les vers ou redonner de l’énergie ?

Nombres d’entre-nous disposons de telles dispositions quelque-fois sans même le savoir. Comme tous mes articles, je ne vais pas tenter de passer tout le savoir sur ce thème en revu mais bien parler de ma propre expérience… toute nouvelle, il est vrai ; mais voila :

Je suis un guérisseur.

« Vous avez le l’or dans les mains jeune homme… »

Bon.

Généralement, les débuts sont rarement aisés. L’on peut se voir entendre et même répéter sans cesse la même chose sans pour autant réagir. Pendant des années, j’ai entendu des amis ou connaissances voyant(e)s et sensitif(ve)s me le souffler entre deux prédictions et conseils : j’ai le don de guérison. Révélation étonnante au départ ; j’ai vite fini par la caser dans un coin de ma mémoire sans trop y penser. J’ai pratiqué la voyance pour aider certaines et certains (en dilettante) tout en affinant mes sens et mon empathie.

Le temps a passé, je suis devenu canal…

…et j’ai perdu mon emploi ; ainsi que beaucoup de croyances.

Quelque-chose changea en moi à ce moment et je ne voulu pas retourner à mon « travail » nourricier pour commencer à voler de mes propres ailes. J’en étais là il-y-a quelques mois et la situation se maintien depuis. Ma décision est prise ; pas de retour en arrière.

Alors oui – toi – chère lectrice, cher lecteur, as-tu la fibre et la main qui guérit ? Voyons ça plus en détail.

Je ne crois plus aux « Dons » & à la transmission de ceux-ci…

Alors, oui ; je suis conscient que dit comme cela, c’est un peu violent. Cela mérite non seulement une explication mais aussi une importante précision : Si tu as la croyance que certains ont des dons et que d’autres n’en ont pas ; je n’ai aucun soucis avec ça et je reste lucide à ce propos : je peux tout à fait avoir tort. Ce n’est que mon ressentit. Respect en toutes circonstances.

Bon. Quelques arguments mettant en exergue le fait que tout le monde – selon moi – peut guérir par le magnétisme et les prières. Si tu es habitué au ton et au contenu de mes articles, tu sais déjà que pour moi, la pierre angulaire de toute pratique spirituelle est l’Empathie ; c’est elle qui permet de se connecter à l’énergie « d’en haut », la canaliser et la distribuer. L’empathie peut mener à la télépathie, la voyance, la clair-sentience, la canalisation et à un niveau plus physique donc : Le Toucher Énergétique.

Pourquoi n’y aurait-il « pas de don(s) » ?

  • Bon nombre de guérisseurs ont commencés à pratiquer sans pour autant recevoir un don ou même avoir un parent qui a/avait le don,
  • Celles et ceux qui ont reçu le don d’un proche ou d’un guérisseur et ont commencés à pratiquer n’ont pas vu la personne qui a transmis perdre le dit don de guérison pour autant,
  • D’autres praticiens se sont vu « évalués » par leurs pairs comme n’étant pas apte à la pratique et se sont pourtant installés à leur compte et réussir dans la pratique,
  • Certaines personnes en ont guérit d’autres sans même pour autant faire quoi que ce soit, et la personne qui a reçu l’énergie savait que c’était grâce à cette personne !

Alors, le don & sa transmission ; du folklore ? Oui et non. Je dirais plutôt : un rite de passage. Un passage de torche à la fois solennel pour certains et ayant le bénéfice de donner confiance en soi au jeune praticien. En d’autre terme, l’on ne devient pas guérisseur comme l’on apprend un métier lambda ; c’est une vocation. Un investissement de soi qui – effectivement – doit être prit au sérieux… D’où le rituel selon moi.

Rien n’est impossible avec un peu de travail et – au final – l’on distinguera surtout deux types de personnes : ceux qui ont des facilités (et non un don) et qui arriveront vite à un bon résultat sans trop travailler & les autres. Pour ces derniers, il faudra beaucoup plus de travail, cela va de soi.

Alors, qui a des facilités et aussi… qu’est-ce que la guérison ??

Personne ne guérit personne !

Il est temps d’enfoncer une porte ouverte (c’est toujours bon de le rappeler) : le guérisseur ne « guérit » rien ; pas plus que les médicaments (et autres solutions allopathiques) ne le font eux-même. A la base, l’on est en bonne santé – et là – intervient un « trouble fête » (pathogène, accident…) qui va rendre cet état précaire voire carrément chaotique. C’est la maladie, le trauma et/ou les douleurs. Notre corps ne désir que revenir à l’homéostasie. Le corps est capable de se réguler, s’équilibrer et se régénérer seul mais il peut avoir besoin d’un coup de main certaines fois. C’est ce que font les médicaments : s’attaquer au trouble fête pour laisser le champ libre à la fonction auto-régénératrice du corps. Les « guérisseurs » assistent également le corps au retour à cette homéostasie par leur énergie curative. La nature est bien faite et notre corps intelligent.

Guérisseur ; un abus de langage, donc ? pas vraiment. Il est plus simple d’utiliser ce terme pour se faire comprendre de tous et toutes. Certains, se font appeler d’ailleurs : « harmoniseurs » ou « équilibreurs », ce qui est certainement plus juste au niveau sémantique mais moins parlant je trouve.

De mon expérience, voila comment cela fonctionne ; comment je le pratique (pré-requis & cadre compris) :

Les pré-requis à une pratique honnête
  • Tout d’abord, il faut le vouloir. Tout commence pas un choix et il faut savoir s’y tenir de manière intègre. Et par « choix » j’entends aussi le plus important : se laisser le temps d’y réfléchir et de s’y préparer. Ouvrir son esprit à cette perspective future et la visualiser. C’est important,
  • Avoir un bon niveau énergétique. En effet, une personne elle-même peu en forme (voire malade) ou à l’état moral et émotionnel dans les chaussettes (comme un dépressif par exemple) ne peut décemment pas exercer comme magnétiseur-énergéticien dans un tel état. Il convient de régler ce soucis en premier lieu. Une pratique sportive légère et spirituelle développant le souffle et l’équilibre est également un bon point (bien qu’optionnelle). Pensez au Qi-Gong ou au Tai-Chi par exemple. J’en atteste personnellement : cela aide à ressentir et faire circuler l’énergie,
  • Enfin il convient – comme je le soulignais auparavant – d’avoir de l’empathie envers autrui. Il faut aimer le contact ; aimer l’humain. Sans cela, à quoi bon… Si tu as un contact privilégié avec un guide spirituel, il sera aussi d’une grande aide à l’occasion ; il pourra te mettre en relation avec un médecin de là haut à coup sur. Toutes les aides sont bonnes à prendre.
La pratique - le cadre
  • Si l’on veut pratiquer « professionnellement », il convient d’avoir le bon statut auprès du fisc pour pouvoir exercer comme indépendant. Développer une Auto-Entreprise (ou une Micro-Entreprise) est une bonne idée. À cela, il faudra rajouter que si l’on compte ouvrir son cabinet chez soi, il faudra peut-être déclarer une pièce comme local commercial (c’est selon),
  • Si tu comptes faire cela en dilettante (surtout au début, pour se faire la main), ce sera donc à titre gratuit ^^,
  • La loi Française impose à la pratique sur son territoire (qui est tolérée mais non reconnue) de ne pas utiliser de termes médicaux : tu ne reçois pas un patient, n’établit pas de diagnostic et ne prescrit rien afin de ne pas être accusé d’exercice illégal de la médecine. Le guérisseur ne guérit pas, il « soulage » ; ne prescrit rien, il « conseille »… et se doit de préciser le cadre légal de son activité avant le début de la séance. Si la personne se présentant est sous traitement médicamenteux, l’on se doit également de préciser qu’il faut continuer tel que prescrit par le médecin sans rien changer même si toutes douleurs ont disparues.
La pratique - le soin

* Les conseils suivant sont inhérent à mon expérience et ne sauraient être une méthode ou un vade-mecum même vaguement officiel de quoi que ce soit. Il-y-a autant de guérisseurs sur Terre que de différences entre chacun d’entre nous. Certains pratiquerons ainsi, d’autres pas. Il importe de trouver sa méthode par soi-même ou auprès d’un magnétiseur avec déjà de nombreuses années derrière elle/lui. Garder l’esprit ouvert & prendre conseil ! *

  • Tout d’abord, je reçois la personne et parle un peu avec elle dans le but d’établir un contact ; elle me parle de son mal. Le but est d’expliquer ma démarche mais surtout d’harmoniser mon énergie avec celle de la personne. J’ai remarqué qu’un démarrage trop brusque de la séance peut créer comme de l’électricité entre moi et la personne ; preuve que nous ne sommes pas en phase. Une fois le soucis cerné, l’on passe à la suite,
  • La personne s’assiéra confortablement ou s’allongera – c’est selon – je commence par « scanner » tout son corps par une passe de la main gauche. En effet, chez moi, la main gauche ressent et la droite traite. Je respire calmement pendant quelques minutes et cherche des endroits où le « trouble fête » agit (cela peut-être ailleurs que précisé par la personne souffrante). Une fois les zones de l’aura affaiblies repérées, je passe à la main droite,
  • Par une série de passe magnétique je vais extraire ou dissoudre le mal jusqu’à ce que je sente que la zone est de nouveau aussi « énergétique » que les parties saines du corps. C’est la phase principale, elle peut prendre 30 minutes à elle seule. Dans le cas d’une extraction, j’envoie les miasmes sur mes mains dans le feu (une bougie à mes cotés),
  • Pour finir, je repasse la « main qui ressent » sur tout le corps pour voir l’état général,
  • Je clos la séance par quelques questions sur le ressentit de la personne.

N.B.: Selon la nature du mal, j’y adjoint une ou plusieurs prières pour aider à la guérison et placer l’acte sous le couvert de la toute puissance. Je te précise en fin d’article des sources d’informations sur ce que je viens de détailler. Les prières sont répétées à voix basse jusqu’à ce que je ressente de l’énergie venant « d’en haut » juste avant le soin. Cette pratique est courante à bien des guérisseurs holistes mais n’est nullement nécessaire dans l’absolue ; tout est une question de sensibilité. Un(e) athée ou un(e) agnostique peut très bien utiliser des prières ou non dans sa pratique. C’est un plus. Il est également courant de trouver des magnétiseurs utilisant le pendule pour cerner le mal et établir le profil énergétique du/de la  consultant(e) ; personnellement, je me fie à mon seul ressentit au contact de la personne.

Voila pour cet article.

Je n’en suis qu’au début de mes découvertes sur bien des choses en ce domaine et je ré-écrirais surement d’autres articles plus tard sur ce sujet si ma situation a évoluée.

Voici quelques précisions et sources par rapport au texte ci-dessus :

– Les livres de l’Abbé JULIO pour les prières de guérison,

– L’intéressante chaine YT de Jean ANGUIS sur le magnétisme, qui te permettra – entre autre – de cerner les différentes passes qui guérissent (et les subtilités de l’extraction et de la  dissolution que je cite plus haut par exemple),

– Un article assez complet d’Alternative Santé sur le magnétisme, à titre d’exemple – l’on en trouvera beaucoup sur internet. Celui-ci est détaillé et bien écrit.

Sur ce, je te laisse à tes lectures. Dans mon prochain article je tournerai la page sur le « spirituel » présent dans les séries télévisées (faisant suite à mon court article sur le cinéma).

A bientôt ; porte toi bien,

N’hésite pas à me contacter pour plus de précisions ou pour obtenir une consultation (je suis toujours voyant à domicile),

Olivier

Publicités

2 réflexions sur « Magnétisme & Guérison holistique »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s