V – La sortie « hors du corps »

art_sortie-hc1

La sortie hors du corps ou bilocation (être à deux endroits en même temps) ou encore O.B.E (pour nos amis anglo-saxons : « out of body expérience ») est souvent considéré par beaucoup  – à tort, tu peux me croire – comme une douce illusion créée par la chimie de notre cerveau. Comment pourrais-tu avoir plusieurs corps imbriqués les uns dans les autres après tout ? c’est folie de le penser.

Pourtant, à l’aulne du témoignage des nombreux expérienceurs (bien malgré eux) qui ont vécus des e.m.i ou « expériences de mort imminente », il faut avoir l’esprit sacrément mal embouché pour rejeter une fois de plus la réalité du phénomène. Mais non ! le dogme du « tout chimique » persiste et signe… Pourtant… pourtant , tout ceux qui sont déjà sortit de leur corps que cela soit du à un accident qui a faillit leur coûter la vie ou par un simple caprice de leur conscience un beau soir, par exemple, savent que le phénomène est réel. Cela a aussi changé leur vie, ou du moins la perception qu’il avait de celle-ci.

Alors pourquoi te parler de ça aujourd’hui ? En quoi ta perception de la vie pourrait-elle changer ? et surtout… pourquoi le voudrais-tu d’ailleurs ??

Comme à l’accoutumé, je me bornerai à mon expérience – elle et elle seule – car je ne suis pas encore moi-même au bout de mes découvertes dans ce domaine.

  • art_sortie-hc2Qu’est-ce qu’une « S.H.C » (sortie hors du corps) ?

Certains t’abreuveront de termes ésotériques pour t’expliquer le phénomène, tel la superposition du corps dit « physique » à celui « astral » qui serait suivit du corps « spirituel » puis « Atmique »… Bon. Je vais aller droit à l’essentiel ; faire simple. Comme je te l’ai dis, je vais juste dégrossir le sujet et parler vécu uniquement. Le reste, il te faudra le vivre pour le comprendre si tu tentes l’expérience.

Une chose est certaine : notre corps est la partie émergée (et visible) d’un ensemble de « corps » qui vivent symbiotiquement dans le même espace. Je ne m’intéresserai qu’à deux de ceux- ci : le physique & appelons-le effectivement, « l’astral » (à défaut d’autre chose). Pour l’avoir vécu, je peux témoigner du fait que les deux corps sont très semblables. Ils partagent des traits liés à la matérialité. Si notre corps physique parait « être en dur », notre corps astral – le véhicule servant à ce voyage – a également des sensations très physiques, une certaine sensibilité et même une masse, une forme de pesanteur.

Une sortie hors du corps consiste à laisser son corps physique derrière soi – au repos – alors que la conscience voyage dans ce véhicule là ou elle le désire. A l’image du dessin ci-dessus, cela n’est rien de plus compliqué – sur le papier – évidemment ^^.

art_sortie-hc3

  • Les 5 bonnes raisons de vouloir essayer :
  1. Nous le faisons tous (et toutes) sans même le savoir…
  2. L’expérience est exaltante et libératrice.
  3. L’on peut voler, traverser la matière, aller où l’on veut, sans limite et instantanément (ou peu s’en faut) !
  4. L’on se découvre « plus » que ce que l’on croit être & l’on fait des rencontres extraordinaires.
  5. L’on a moins (ou plus) peur de la « mort » de notre corps physique.

Oui ; tu as, comme tout le monde, une bonne raison de vouloir essayer. La première et la cinquième des ces raisons étant, à mon sens, les plus porteuses pour tous et toutes.

Nous le faisons tous.

Lors de l’endormissement, notre corps se relaxe et le sommeil profond va permettre de régénérer ses fonctions vitales. Le fameux corps astral pré-cité a une grande fonction dans ce processus. L’on ne peut vivre sans lui. Lors de la phase de sommeil dit « paradoxal » l’on va se mettre à rêver ; souvent par courtes périodes (d’environ un quart d’heure à une heure). Pour la plupart d’entre-nous, le sommeil, c’est juste cela. Ce dont on cause moins est que pendant cette fameuse période de sommeil paradoxal tu te balades tout naturellement en dehors de ton corps pour y vivre des expériences qui ne laisseront qu’un souvenir diffus au matin, voir aucun. Tu le fais chaque soir ! depuis ta naissance, et même avant. Nous le faisons tous, même nos amis les animaux !!

L’expérience vaut le détour.

Notre « vie nocturne » est riche et exaltante : l’on voyage beaucoup à la découverte de nouveaux paysages (ou mondes) et l’on y rencontre et communique avec ses occupants. Il y a peu de barrières que l’on ne peut franchir et certains lieux seront même physique pour le voyageur. Tu n’auras pas assez d’une vie pour tout découvrir. Tu peux voler, te métamorphoser et t’habiller à ta guise, devenir énorme ou minuscule et bien sur…  jouer les passes-murailles.

La mort ? pardon ?

Ah ! la mort. Le sujet qui fait frémir. L’idée nous impacte toutes et tous. Nous avons une finalité. L’expérience de sortie hors du corps est vécu comme une expérience pleine de vie. Il en va de même pour les E.M.I (et donc ceux qui décèdent). L’on est pas dans notre précieux corps physique et l’on se sent plus en vie que dedans ! A force de voyager hors de ton corps, tu as de moins en moins peur de la mort car tu sais qu’il y a plus. Il y a un après. Aucune fin. L’on passe de l’état de vivant ici à vivant ailleurs.

J’ai peur de l’agonie, de la douleur et de la détresse – de l’impuissance – que je ressentirai alors. De ce qui se passera après ? Nenni. Je n’ai pas rempli mon actuelle vie de toutes les expériences que je désirais ?! Qu’a cela ne tienne ; je recommencerai dans une autre peau. Tu es éternel. Nous le sommes tous. Voila la sensation – tout d’abord – puis la certitude que t’apporte cette expérience.

separateur

Pour en savoir plus, lire des récits de personnes ayant vécus des E.M.I ; c’est assez édifiant en la matière :

<Un exemple de site avec des vidéos>

Lire des ouvrages sur le même thème (voir en fin de cet article)

separateur

art_sortie-hc2

  • Comment y arriver, concrètement ?

A cet égard, si tu te balades un peu sur le web, tu trouveras pléthore de méthodes, de témoignages d’expérienceurs et tout cela est très bien. Pourquoi « très bien » ? Parce qu’une approche pourra mieux te convenir qu’une autre et personne d’autre que toi ne peux le découvrir à ta place. Je vais donc te causer dans ce chapitre de mon vécu, mes réussites & échecs et mes problèmes en la matière. C’est un témoignage, rien de plus.

En bas d’article, tu trouveras divers liens avec des méthodes éprouvés. Pioche dedans, bosse tout ça et fais à ta sauce. Seul le résultat importe. Certainement pas le temps que tu mettras à obtenir (enfin) ta première sortie consciente et contrôlée. Le temps est sans importance ; seul le vécu compte.

« Que se passe t-il ? je me vois d’en haut ! »

Je fais des S.H.C (sorties hors du corps, je garde l’abrégé) depuis que je suis tout petit. J’en ai le souvenir très clair mais il me fallu du temps pour comprendre ce dont il s’agissait. Au début, tout semblait simplement être des rêves juste « un peu plus réalistes » qu’a l’accoutumé. Cela a continué sans jamais s’arrêter jusqu’à présent. Vers mes 15 ans, j’ai vécu des sorties plus fréquentes et fortes qui m’ont fait comprendre qu’il ne s’agissait pas de rêves. En effet, j’avais des sensations physiques, l’environnement était très réaliste et je le percevais avec mes 5 sens. Je voyais à 360°, ne pouvait fermer les yeux. Mon corps était plus ou moins léger selon les jours et je pouvait plus ou moins bien voler dépendant de cela. Je traversais toutes les matières environnantes, même le sol. Je voyais tout. C’était presque trop.

Le hasard et les synchronicités de la vie ont misent sur ma route ce livre à la même période :

art_sortie-hc5

Livre : Guide pratique de sortie hors du corps - Melita DENNING & Osborne PHILLIPS
Éditions : Éditions TCHOU & SAND

Cet ouvrage ainsi que le Le guide de la Parapsychologie de Raymond RÉANT furent déterminant dans les débuts de mon exploration de ce phénomène qui prenait tant de place dans ma vie. <parenthèse> Note que cela se passait toujours la nuit. Rien ne t’empêche d’essayer de jour, ça fonctionne aussi <fin de parenthèse>.

J’ai donc essayé (et ai même réussit a entrainer quelques amis dans l’aventure à l’époque ^^) de sortir consciemment de mon corps par ces méthodes. A l’époque, les méthodes étaient essentiellement « par le corps » (j’y reviendrai plus loin) et je me suis vite heurté à mon premier obstacle. Celui-ci me cause encore des problèmes à l’heure actuelle de temps en temps.

Mon corps avait peur… Mon corps dis-je ; mon esprit y était préparé, volontaire et motivé. Moralité : ma fréquence cardiaque montait à plus de 100 et il m’était impossible de sortir du corps dans ces conditions. Pourquoi ? je le faisais régulièrement en sortie non contrôlée mais consciente et tout allait pour le mieux. La peur de la mort. Mon corps croyait que c’était la fin. Il n’était pas d’accord et retenait mon véhicule astral à son port d’attache contre mon gré.

Entre cette période et maintenant (soit 30 ans environ ^^), j’ai bien progressé et fait de nombreux voyages. Voyons cela.

Les faits

L’on peut sortir de son corps de plusieurs manières que je classerais en deux catégories (rien à voir avec le sexe du pratiquant) :

  1. Par le corps, ou phase par phase (masculine),
  2. Par l’intention, ou par l’affirmation (féminine).

Se décorporer en faisant appel à son corps (c’est à dire la visualisation de ses deux corps : physique & astral) est une méthode valable si tu peux garder un corps au repos avec une fréquence cardiaque basse. Bref, si tu ne te mets pas à paniquer dès qu’il commence à se passer quelque chose.

  • Ma méthode « par le corps » en résumé :
  1. S’allonger au repos. Veiller à bien caller son crâne confortablement et recouvrir le corps d’une couverture ou d’un plaid (ta température corporelle va descendre un peu),
  2. Veille bien, également, à être au calme, ne pas avoir faim, soif ou de besoins à satisfaire, choisis une journée ou tu es bien dans ta tête (c’est important),
  3. Ferme les yeux et respire profondément jusqu’à un calme propice à l’endormissement (Ne t’endors pas, hein !^^),
  4. Visualise toi de l’intérieur de ton corps. Sens tes appuis ; visualise tout cela mentalement à la première personne (pas de l’extérieur, pas encore),
  5. Dès que tu sens ton corps comme s’enfoncer dans le lit, commence à te focaliser sur cette chaleur (ton corps astral commence à vibrer différemment),
  6. Une fois bien « saisie » cette vibration, imagine ce corps chaud et vibrant s’asseoir sur le lit. Tu vois par ses yeux. Tu te lèves et quitte la pièce (assez vite) ; ne reste pas à coté du corps physique. Pour l’instant, tu fais encore « comme si »,
  7. Examine les alentours avec attention, tu y es. Tu es debout. Plus la visualisation est claire, mieux c’est,
  8. A ce moment de la pratique tu devrais ressentir une curieuse sensation de chute : c’est le début de la décorporation. Ne panique pas, c’est normal, laisse faire. Cela peut mettre un peu de temps à arriver mais cela va arriver, sois-en sur(e),
  9. Si toutes les sensations y sont, tu es en dehors de ton corps et tu le sais car tu es léger et vois à 360°. Une sorte de glu peut te boucher partiellement la vue. Éloigne-toi le plus vite possible de l’endroit où tu es ou tu prends le risque d’être réintégré brutalement dans le corps. Pour y revenir, il suffira de le vouloir et tu t’y retrouveras.

C’est tout.

Ce fut facile ? Difficile ? tu n’y es pas arrivé ? Peut-être une autre méthode alors ? OK.

separateur

  • La méthode « par l’intention » (ou méthode pour paresseux bienheureux selon moi ^o^):

A partir du moment ou l’on sait deux choses ; que : (1) la première méthode n’est pas pour toi (ou ne fonctionne pas) et que : (2) l’on sort de son corps chaque nuit ; l’on peut tout simplement profiter de ce fait.

  1. Va pour te coucher comme chaque soir,
  2. Les yeux fermés et dans le noir : affirme positivement vouloir sortir consciemment de ton corps dès ce soir. N’hésite pas à faire appel à tes anges gardiens, guides ou autre entités pour bien vouloir t’aider ; l’aide sera là au moment opportun,
  3. Endors-toi.

C’est tout ? Eh oui ! Il te faudra peut-être 1 jour, 1 semaine ou 1 mois avant d’être exaucé mais cela fonctionnera. La même affirmation chaque soir et un diner raisonnable et pas arrosé feront le reste. L’affirmation doit être ferme : il faut le vouloir de tout son cœur. Pas de tiédeur. Ni drogues, ni alcool. Jamais.

separateur

Une autre méthode que j’apprécie à l’occasion pour tant est que tu sois coutumier des rêves lucides. Le rêve lucide est un rêve ou tu te réveilles dans le rêve : tu réalises que tu rêves et tu peux en changer le contenu à loisir. Assez jouissif à vivre au passage. Voici la méthode (merci à Marc AUBURN pour notre conversation à ce sujet ) :

  1. (Même chose que précédemment). L’on s’endort mais avec l’affirmation de se réveiller dans le rêve pour en prendre le contrôle,
  2. Une fois le rêve lucide obtenu – alors qu’il se déroule sous tes yeux – tu dois visualiser ce rêve comme une bulle que tu déchires de tes mains pour passer au travers. Tel Alice de l’autre coté du miroir,
  3. De l’autre coté : pouf ! tu es hors du corps…

Tu te rappelles que le sommeil paradoxal est une phase de décorporation ? Il n’y a rien d’autres à savoir. Ça fonctionne aussi.

separateur

Quelques conseils de lecture et visionnage si le sujet t’intéresse :

  • Expérienceurs à suivre :

AKHENA
Marc AUBURN

  • Les E.M.I et preuves de la vie « après la mort » :

« L’Après-Vie confirmée par la science » du Georges OSORIO
« La vie après la vie » du Docteur Raymond MOODY
« L’expérience de mort imminente : Une enquête aux frontières de l’après-vie » de Stéphane ALLIX & Jocelin MORISSON (NEXUS)
« Le TEST » de Stéphane ALLIX
« Les NDE : Expériences de mort imminente » de Stéphane ALLIX
« Ré-apprivoiser la mort : Nouvelles recherches sur l’expérience de mort imminente » de Patrice VAN EERSEL

  • Des méthodes… :

« La PHASE »
La méthode CHRYSALIDE

  • À suivre également :

Daniel MEUROIS-GIVAUDAN
Anne MEUROIS-GIVAUDAN

separateur

CONCLUSION

J’espère avec cet article avoir partagé avec toi quelques expériences qui te donnerons l’envie d’aller plus avant par toi-même dans cette formidable aventure qu’est le voyage astral. M’est avis que c’est là un passage obligatoire à un moment ou un autre dans la vie de tout homme sur cette terre. Pourquoi ne pas le faire maintenant ? consciemment ?

A bientôt sur ce blog,

Olivier

fin_article

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s