IV – « La Psychométrie, un art subtil »

art_psychometrie

Un jeu d’enfant. Non, pas un jeu d’enfant dans le sens de facile mais bel & bien un jeu de mon enfance. Je t’ai déjà raconté que mes premières expériences (bien souvent inconscientes) en matière de lien empathique ont commencées tôt. Oui, l’on peut retirer des informations d’un objet ou d’un minéral en projetant sa conscience à l’intérieur ; oui, cela fonctionne comme déjà vu dans les articles précédents mais cela mérite aussi quelques précisions car tes sensations seront très différentes selon les cas.

Un petit article pas innocent sur nos amis les objets.

Bref ! voyons tout ça en détail. Et pour commencer : qu’est-ce que la Psychométrie et sa petite sœur la Psychopathotactie ?

Tout d’abord, il importe de bien souligner que l’on ne parle pas de la Psychométrie relative à une pratique en psychologie, voire en mathématique. C’est de la Psychométrie, dans le domaine du paranormal (ou de la parapsychologie), dont il est question là. Littéralement : « mesurer l’âme ». La Psychométrie est liée au sens de la vue alors que la Psychopathotactie l’est au sens du touché. Il s’agit – ni plus ni moins – que de se lier empathiquement à l’objet et établir le dialogue (en quelque sorte) ou simplement recueillir les informations qu’il peut contenir. Oui, les choses ont une mémoires et tu peux les « lire ». Voyons comment se présente la pratique de mon point de vue :

separateur

  1. Pour la Psychométrie : regarde simplement l’objet ou le minéral à petite distance et projette ta conscience à l’intérieur comme l’on en a déjà causé auparavant.
  2. Pour la Psychopathotactie : fais comme en 1 mais en touchant l’objet à une ou deux mains. C’est une extension de ton corps et c’est en toi que les sensations naissent. Je suggère d’ailleurs de plutôt essayer de la sorte au début car le toucher crée un lien à la fois empathique et sensoriel puissant. Parfait pour débuter.
  3. Fais tout cela au calme en prenant ton temps. Ne cherche pas à ressentir des choses tout de suite, n’est pas d’attente à proprement parlé. Joue avec tes sensations. Guette tes émotions et prend ton temps (je me répète), c’est important.
  4. En empathie comme en télépathie, l’on finit (tout d’abord) par entendre un bruit de fond (comme précisé dans l’article correspondant) SAUF que dans le cas de la psychométrie tu risque surtout de ressentir une structure… Je ne peux décrire cela autrement. Je suis quelqu’un de très kinesthésique (sens du toucher) et visuel. Du coup, j’ai souvent l’impression de « voir » une structure que mon mental commence à interpréter si j’y reste vigilant. Comme pour les pratiques précédentes, il faut être au présent pour ne rien rater !

separateur

Quelques conseils :

  • Pratique beaucoup avec tout et n’importe quoi (surtout avec des objets que tu ne connais pas afin de ne pas confondre tes propres souvenirs liés à l’objet et ceux contenus en lui). Tu peux t’en faire prêter par des amis pour tester ta progression, ils te renseigneront ensuite sur la véracité de ton ressenti,
  • Amuses toi ! Il faut être détendu et heureux de le faire pour que la rigueur de la focalisation sur l’exercice ne devienne pas ennuyeuse,
  • Au risque de me répéter : Prends ton temps ! J’ai remarqué que les minéraux, les objets, voire même les végétaux ne semblent pas vivre au même rythme que nous autres « animaux ». Les choses peuvent mettre du temps à se mettre en place, il faut être patient pour recueillir ses premières impressions & informations,
  • Sois sans attente ! Selon ton ou tes sens dominants, les perceptions que tu retireras de l’objet peuvent fortement différer. Si par exemple, l’audition est importante pour toi, c’est peut-être des sons ou une sorte de musique qui planera entre tes deux oreilles ; l’on rejoint là la clair-audience ou peu s’en faut. L’homme catégorise mais l’expérience est toujours intégrale,
  • Ne pense pas ! fais le vide dans ta tête. C’est comme une méditation : Il te faut avoir confiance dans ta capacité d’interprétation de ce qui viendra,
  • Sois présent ! Aide-toi de ta respiration pour être toujours centré sur tes sensations. Cela ne se passe pas à l’extérieur de toi : tout est à l’intérieur de toi ! Il n’y a pas d’extérieur… c’est l’idée.

separateur

Voila ce que je peux dire de prime abord sur la psychométrie. Plus un événement « émotionnellement fort » s’est produit à proximité du champ de conscience d’un objet plus son empreinte dans celui-ci sera forte (et donc facile à lire). C’est également comme cela que les magnétiseurs énergétisent l’eau par exemple. A la pratique, tu devrais vite t’apercevoir qu’il y a des différences notables entre un lien créé avec l' »inerte » et le « vivant » (façon de parler). N’hésite pas – quand tu t’en sens prêt – à poser des questions (mentalement) à l’objet et attends la (les) réponse(s)s. Surprise garantie. Des études ont prouvées que l’eau avait une mémoire (se référer aux travaux scientifiques de Jacques Benveniste (bien que controversés selon certains)) ou à ceux de Masaru Emoto sur l’impact des émotions sur le schéma cristallin de l’eau. L’eau, oui ! la matière sensément inerte donc. Mon expérience m’a prouvée que cela fonctionne avec tout, pas uniquement l’eau… A toi de voir et surtout d’expérimenter par toi-même. Comme toujours, je ne cesserai de le répéter : ne me crois pas, tente le coup ! (en plus, l’expérience vaut le détour).

fin_article

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s